Nos chats

Nos chats

Pourquoi adopter nos chats?

Adopter un chaton (ou un chiot) auprès d’un particulier vous rend complice de la misère et des euthanasies massives en refuges et fourrière. Vous l’ignoriez ? En voici les raisons.

Statistiquement, il y a en France 1 adoptant pour 3 chats.

Résultat : près de 70% des chats nés ou à naître n’auront pas de foyer.

D’où viennent les chatons ou jeunes chats que nous trouvons ?

Les chats issus d’animaleries, de la SPA ou d’associations sont tous identifiés par puce ou tatouage car la loi exige que cette identification soit faite par le cédant. Or, l’immense majorité des animaux trouvés errants ne sont pas identifiés, de fait, ils proviennent forcément des portées de particuliers.

Pourquoi les particuliers font-ils naître des chatons ?

Certains estiment que c’est naturel et ne comprennent pas qu’un surnombre de chatons mène finalement à l’euthanasie ou, à minima, à une vie de misère. D’autres veulent profiter, 2 à 3 fois par an, de chatons qui deviendront vite envahissants par leur nombre puisqu’ils se reproduiront en grandissant. D’où de nombreux abandons, notamment à 5/6 mois !

Comment contraindre les particuliers de cesser de faire naître des portées ?

En ne leur permettant plus d’écouler leurs chatons tranquillement : sans "acheteur", pas de "vendeur" !

Pourquoi sauver un chaton (ou un chiot) d’association ou SPA plutôt qu’un chaton de particulier puisqu’ils ont tous les deux le droit d’avoir une belle vie ?

Certains particuliers qui ne réussiront pas à céder leurs chatons feront appel, pour les placer, à une association. D’où l’opportunité, pour les bénévoles, d’entrer en contact avec ces personnes et les sensibiliser à l’importance de la stérilisation. Ce sera l’occasion de leur expliquer les conséquences liées à la prolifération des chats.

Simba le chat webmaster

Gros Minet...

Assumer ses choix

  • soit vous choisissez d’adopter un chaton chez un particulier et, en fin de compte, vous soutenez le système qui génère surpopulation et misère,
  • soit vous adoptez en association ou SPA et vous soutenez le système qui lutte contre la misère animale, libérant, en prime, une place pour un nouvel orphelin, trouvé dans la rue ou dans un champ !

Nos actes ont des conséquences et nos choix ne sont pas anodins !

Visitez un, deux ou trois refuges, jetez un œil au site "Seconde chance" : vous verrez ainsi que des centaines d’animaux de tous âges attendent un foyer !

Amis des bêtes, aidez-nous : faites systématiquement stériliser vos animaux domestiques et sensibilisez vos voisins ou amis qui ne sont pas au faîte de la réalité.

Alors que les associations crient leur désespoir et le font savoir tous les étés avec la naissance d'une multitude de chatons, vous aussi, agissez en amont pour réguler les naissances et ne plus laisser de chatons naître et finalement mourir ici ou là !